D'enfant « difficile » à enfant « Indigo »

L’arrivée d’un bébé est toujours un grand changement. La naissance d’un enfant, c’est aussi la naissance d’une mère et d’un père. Elle modifie profondément la structure familiale, surtout lorsqu’il s’agit du premier. Dans le cas d’un enfant « intense », le défi est particulièrement grand et peut mettre la famille et chacun de ses membres à rude épreuve. De plus, lorsque le soutien extérieur se fait plus rare, les proches, mais aussi les médecins et autres professionnels de la santé ayant tendance à faire preuve d’incompréhension et à pointer du doigt le comportement des jeunes parents, c’est une véritable spirale infernale qui s’enclenche.

Mère d’un enfant merveilleux qui pourtant « ne fonctionne pas du tout comme dans les livres », j'ai moi-même traversé une longue odyssée avant de trouver des explications et surtout des clés et des outils pour accompagner son enfant « différent ». J'ai été moi-même confrontée à la difficulté de se sentir jugée par l’entourage, y compris par des intervenants professionnels du secteur médical et de la petite enfance. Cette odyssée a été rythmée par des termes et des étiquettes, à commencer par des mots souvent blessants et perturbants autrui : Enfant roi, enfant difficile, enfant gâté, colérique, capricieux…

Pour enfin trouver ce que je cherchais dans des approches bienveillantes, qui sont aujourd’hui soutenues par la recherche sur l’intelligence et le fonctionnement du cerveau et du système nerveux : BABI, enfant aux besoins intenses, HP, hypersensible… et qui trouvent un écho dans la vision des « nouveaux enfants » (terme qui regroupe ce que l’on appelle les enfants Indigo, Arc-en-Ciel et Cristal).

Aujourd’hui, plus que jamais, je comprends combien ces enfants « intenses » sont précieux pour notre société et notre futur collectif ; qu’ils sont des messagers puissants pour ceux et celles qui sont prêts à ouvrir leurs cœurs pour les entendre, combien ils peuvent nous apprendre et nous guider, et que nous nous devons de les accompagner avec bienveillance, respect et d’égal à égal, et les préserver afin que leurs graines puissent germer dans le sol fertile que nous leur offrons, et afin qu’ils puissent déployer leurs ailes en toute sécurité