Notre blog
Rechercher
  • Petra Kogelnig

Aimer nos enfants inconditionnellement d’accord – mais concrètement ça veut dire quoi ?

Aimer inconditionnellement, c’est aussi synonyme d’accepter et accueillir dans la totalité, sans jugement. Cela vaut pour nous-même, pour nos partenaires, nos amis… et bien sûr et surtout, pour nos enfants.


Aimer nos enfants inconditionnellement, cela veut dire accepter qu’ils puissent être différents de nous, avoir des gouts, des préférences et des chemins de vie différents des nôtres. Et idéalement les encourager à être ceux qu’ils sont, sans vouloir interférer avec le déploiement de leurs ailes, sans vouloir les mettre dans des cases normatives et des chemins de vie que nous avons pré-tracés pour eux dans nos têtes.



Un exemple ? Je suis une maman « nature ». J’adore tous les jouets en bois, en matériaux naturels, et si mon partenaire l’avait accepté, j’aurais banni la télé de notre maison. En plus de cela, je suis très pacifique. Je n’aime pas les jeux avec armes ou combat.


Or, mon enfant adore la télé et la demande 5 fois par jour. Si on lui laisse le choix, il la préfère au jardin, malgré tous mes tentatives d’inventer et préparer des activités géniales dehors. Il adore aussi jouer avec les armes, se battre, jouer au superhéros… Pour une maman comme moi, ce n’est pas toujours facile d’accepter ses préférences, et cela m’a pris du temps avant de lui acheter des jouets de superhéros et de pirate. C’était un apprentissage pour moi. La télé l’est encore : je culpabilise à chaque fois que je la lui allume. Même si je vois qu’il n’est pas un bête consommateur passif, mais qu’il y trouve de l’inspiration et met en pratique les choses qu’il voit : des expériences, des constructions, des jeux de rôle…


Nos enfants touchent généralement à nos sensibilités les plus profondes, voir à nos valeurs. Ils nous confrontent avec les parties de nous qui ne sont pas encore « inconditionnels ». Car malgré l’ouverture d’esprit nettement plus grande de notre ère, il nous est parfois encore difficile d’accepter l’autre dans sa totalité, dans toutes ses différences. Nous pensons l’accepter, mais nous avons des idées bien fortes sur ce que nous trouvons acceptable et ce que nous ne trouvons pas acceptable. Pour ma part, je croyais être totalement ouverte, mais j’avais exclu tout ce qui pouvait faire allusion à la société de consommation et à l’agression des choix possibles. C’est comme si j’avais mis à la disposition de mon enfant un multiple choice, en omettant la partie « négative » (à mes yeux) des choix.

Si nos enfants sont différents de nous et l’expriment, cela ne veut pas dire qu’ils choisissent de s’opposer à nos valeurs, ou qu’ils critiquent nos valeurs, nos préférences. Ils ne font pas exprès. Ils sont celui ou celle qu’ils sont. Et en étant tout simplement eux même, ils nous montrent que choisir autre chose pour soi, cela ne veut pas dire ne pas aimer ou ne pas respecter l’autre. Cela veut dire plutôt respecter soi-même.


Les êtres humains ont fait de l’amour quelque chose qu’il n’est pas, et nos enfants, qui naissent vierges de tout conditionnement, de toute idée reçue, de tout jugement, qui sont de l’amour pur, nous montrent l’écart entre notre façon d’aimer (imbibé d’attentes, de rêves, d’idées…) et l’amour inconditionnel.



#amourinconditionnel


28 vues

Rue du Pont Neuf 60A

BE-1357 Hélécine

+32 (0)479 33 75 30

petrakogelnig@yahoo.com

  • YouTube - Black Circle
  • Facebook - Black Circle

©2020 par IndigoParents